Stress, anxiété, facteurs de stress, ... Quelles différences ?

Les termes "stress" et "anxiété" recouvrent une large étendue d'expériences différentes que chacun est susceptible de rencontrer. 

 

La fonction du stress devrait être de nous permettre, grâce à la production d'hormones, de fuir un danger ou de gérer une situation ponctuelle nécessitant une activation, la mobilisation rapide de nos ressources. Cependant, le stress est devenu omniprésent dans nos vies. Chez certains, il est permanent, tout au long de la journée, ne leur laissant aucun répit. Il se chronicise. Ce stress-là a des conséquences majeures sur la santé mentale et physique.

 

Le stress chronique est reconnaissable par la présence de symptômes tels que :

- fatigue

- irritabilité

- troubles du sommeil

- difficultés mnésiques et de concentration

- maux de tête

- douleurs dorsales, à l'estomac, ...

 

L'anxiété est une sensation de menace d'origine vague ou indéterminée. Dans l'anxiété, contrairement au stress, on ignore de quoi exactement on a peur bien qu'elle puisse se manifester dans certains contextes particuliers (scolaires, professionnels, relationnels, sociaux, ...).

 

Le stress chronique et l'anxiété, s'ils ne sont pas pris en charge, peuvent mener à un trouble anxieux associé éventuellement à des crises d'angoisse ou attaques de panique, évoluer vers une dépression ou un syndrome d'épuisement tel que le burnout.

 

Quelles solutions ?

 

L'objectif ne doit pas être d'éliminer le stress. En effet, il est indispensable à notre fonctionnement. Imaginez une situation (absurde) où vous ne ressentiriez aucun stress alors que vous avez l'occasion d'éviter ou de faire face à une menace réelle et clairement identifiée, mais où vous resteriez là, dans un état de parfaite inactivité, avec les conséquences qui s'en suivraient...

 

ll s'agit plutôt d'en réduire les effets indésirables en apprenant à gérer nos réactions et notre vécu face à certains facteurs de stress. Pour cela, il existe des techniques qui ont montré leur efficacité. Celles-ci sont principalement issues des thérapies brèves et cognitivo-comportementales et doivent être choisies et utilisées en fonction de chaque situation spécifique.